Startseite | Gemeinsame Startseite | Publizieren! | Feature Archiv | Newswire Archiv | Trasharchiv


Über Indymedia.ch/de
Indymedia-Café
Editorial Policy / Moderationskriterien
Über Sprache sprechen - Sexismus in der Sprache
Wie kann ich auf Indymedia.ch publizieren / Allgemeines zu Medienaktivismus
Kontakt
Wiki
Mailingliste
Medienaktivismus
Gedanken zu Provos & Fakes
Links









 
www.indymedia.org

Projekte
print
radio
satellite tv
video

Afrika
ambazonia
canarias
estrecho / madiaq
kenya
nigeria
south africa

Kanada
london, ontario
maritimes
montreal
ontario
ottawa
quebec
thunder bay
vancouver
victoria
windsor

Ostasien
burma
jakarta
japan
korea
manila
qc
saint-petersburg

Europa
abruzzo
alacant
andorra
antwerpen
armenia
athens
österreich
barcelona
belarus
belgium
belgrade
bristol
brussels
bulgaria
kalabrien
croatia
cyprus
emilia-romagna
estrecho / madiaq
euskal herria
galiza
deutschland
grenoble
hungary
ireland
istanbul
italy
la plana
liege
liguria
lille
linksunten
lombardia
london
madrid
malta
marseille
nantes
napoli
netherlands
nice
northern england
norway
nottingham
oost-vlaanderen
paris/île-de-france
patras
piemonte
poland
portugal
roma
romania
russia
sardinien
schottland
sverige
switzerland
thorn
toscana
toulouse
ukraine
großbritannien
valencia

Lateinamerika
argentina
bolivia
chiapas
chile
chile sur
brasilien
sucre
colombia
ecuador
mexico
peru
puerto rico
qollasuyu
rosario
santiago
tijuana
uruguay
valparaiso
venezuela

Ozeanien
aotearoa
brisbane
burma
darwin
jakarta
manila
melbourne
perth
qc
sydney

Südasien
india
mumbai

Vereinigte Staaten
arizona
arkansas
asheville
atlanta
austin
austin
baltimore
big muddy
binghamton
boston
buffalo
charlottesville
chicago
cleveland
colorado
columbus
dc
hawaii
houston
hudson mohawk
kansas city
la
madison
maine
miami
michigan
milwaukee
minneapolis/st. paul
new hampshire
new jersey
new mexico
new orleans
north carolina
north texas
nyc
oklahoma
philadelphia
pittsburgh
portland
richmond
rochester
rogue valley
saint louis
san diego
san francisco
san francisco bay area
santa barbara
santa cruz, ca
sarasota
seattle
tampa bay
tennessee
united states
urbana-champaign
vermont
western mass
worcester

Westasien
armenia
beirut
israel
palestine

Themen
biotech

Intern
fbi/legal updates
mailing lists
process & imc docs
tech
volunteer
 
 :: « Contre la racisme, lutte de classes » : un tract 80's ::
 Themen | Anti-Kapitalismus/Globalisierung | Antifaschismus | Repression/Knast 26-02-2017 09:03
AutorIn : tract
tract Un tract diffusé en 1984 lors des manifestations à Montrouge après l’assassinat par la police d’un habitant de cette commune, à Paris.

L’hiver continue, la répression policière avec, et si la force subversive de l’émeute refait irruption au moins sporadiquement, le froid risque bien de se refermer sur elle aussitôt la flamme allumée, aidé par le vide d’horizon révolutionnaire. Tout n’est pas perdu pour autant, et pour contribuer aux débordements actuels, voilà qu’un tract des années 80 nous revient depuis le fond de la brochure où il avait été republié à l’époque.

Dans la nuit du 6 au 7 mai 1984, un habitant de Montrouge de 23 ans, Zouaoui Benelmabrouk, était assassiné par la police à Paris. Aprés une sérieuse dispute avec un autre automobiliste, et puisque ce dernier avait appelé les flics, la voiture que Z.B. conduisait était recherchée. Au moment de la tentative d’interpellation, les flics en civil ne portant pas de brassards et les passagers et le conducteur ayant tous bien bu, il est possible qu’ils aient pu croire à la poursuite de la bagarre avec l’automobiliste à qui ils avaient brisé le pare-brise. Ils ont démarré et trainé le flic qui cherchait à s’emparer des clés de contact de leur véhicule. Les flics ont tiré de nombreuses fois sur la voiture et alors qu’elle s’éloignait un policier a tiré une balle dans la tête du chauffeur, de dos. Ce n’est malheureusement pas la seule fois qu’en punition de la tentative de se soustraire au contrôle et à l’arrestation, la police tue.

Le tract qui suit, intitulé « Contre le racisme, lutte de classes », fut distribué lors des manifestations qui eurent lieu à Montrouge par la suite, et s’inscrit résolument dans le refus de la gestion capitaliste et de la pacification.

Pour voir ce tract en fac-similé, se rendre au bas de la page de la rubrique Présents du site des Archives Getaway.
tract
tract

* CONTRE LE RACISME, LUTTE DE CLASSES.

Au moment où l’État colle au mur la première génération d’immigrés (Talbot, Citroën, expulsions...) et traque la seconde dans les rues de la métropole, les sponsors du misérabilisme pro-immigrés refont surface. Quoi de plus normal : ils ont besoin de renifler la misère pour survivre en tant qu’associations, partis groupuscules etc.

Ils disent : "Un tel est mort assassiné par les flics, c’est d’autant plus dégueulasse qu’il n’était pas un voyou, qu’il avait du travail, une femme, une voiture, un mec bien quoi.."

* ASSEZ D’HYPOCRISIE.

Les flics tirent, parce que notre comportement, notre manière de vivre, de sortir, de refuser l’ennui, dérange le couvre-feu instauré dans les quartiers ; parce qu’il n’y a pas 56 solutions pour échapper aux 40 heures par semaine, soumis aux lois du marché du travail, à l’esclavage qui est la situation que l’on nous réserve dans cette société.
Ceux qui n’ont pas compris que le vol et la délinquance sont l’unique manière de survivre ici pour la jeunesse, ou plutôt l’unique choix, à part l’usine, ceux-là forment déjà autour de nous la nouvelle police ; celle qui crie " non a la provocation " quand les flics rentrent dans la manif pour y retirer la seule banderole qui les incriminait (cf manif de Montrouge). Provoquer ou ne pas provoquer, surtout ne rien faire ou seulement réclamer justice à la justice qui légalise les crime, à celle qui distribue la peine de mort d’ennui, allongeant des dizaines de mois de taule aux déviants que nous sommes.

* QUEL RACISME ?

Jeunes français ou immigrés, est-ce qu’une balle de 357 fait la différence de Gennevilliers à Montrouge, des H.L.M. pourris aux cités de transit, tous dans la merde.
Devant la caisse du supermarché, quelle différence y a t-il quand on n’a pas un rond ?
Ils font du racisme une histoire de couleur de peau, d’individus contre d’autres individus, vidée de tout contenu, comme si on traitait de la même façon un beur bourge qu’un beur prol, comme si un bourge français et un prolo français avaient les même droits, comme si le droit de vote légitimait en soi l’existence de classes sociales. " Ce n’est pas le fait d’élire librement ses maîtres qui supprime la notion de maître et d’esclave ".

Même droits, quels droits ?.
Le droit de se faire enculer comme les sidérurgistes dans l’Est aujourd’hui, le droit, la justice, la légalité, les capitalistes en font ce qu’ils veulent quand ils "le veulent, et pour l’instant nous ne pesons que le poids de nos larmes. Nous sommes valeurs, marchandises quels droits va t-on nous donner ? Ceux qui nous feront accepter cette vie en nous donnant l’impression d’y participer ou d’en tirer un quelconque bénéfice.

* QUEL INTERET Y A T’IL EU A LA MARCHE POUR L’EGALITE ?.

Sait-on seulement que cette marche est née du désir de l’Etat de pacifier les Minguettes en donnant quelques responsabilités précises aux jeunes qui paraissaient les plus agissant sur le terrain.
Sait-on seulement que, comme dans d’autres endroits, il a fallu que l’Etat investisse, par le biais des travailleurs sociaux et des associations qu’il contrôle, pour enrayer les révoltes légitimes du ghetto Lyonnais, pour enterrer les luttes qui commençaient (occupation des maisons vides, auto-réduction des supermarchés...) et proposer cette marche pour se donner un gage de bonne conduite. A titre d’exemple, la marche fut reçue a Colombes et Nanterre par des municipalités qui refusaient un quelconque dialogue avec les jeunes des cités sur leurs problèmes.

* L’ÉTAT ASSASSINE.

Les assassinats sont présentés comme des bavures commises par de mauvais flic.", alors que nous savons que c’est la logique même de l’État, en défendant l’ordre bourgeois, de faire régner la terreur sur les prolétaires et de manière spécifique sur les immigrés (voir la déclaration de Deferre) dans " Les "temps moderne " qui assimile l’immigration aux fous d’Allah.

* QUELLES RÉACTION ?

Ils essaieront d’entraîner les réactions dans des marche silencieuses feront signer des pétitions, voter aux Élections, et rien ne changera, parce que de toute manière, nous ne voulons pas vivre comme eux, ni nous intégrer comme le propose la mère Dufoix.

- Briser nos ghetto, détruire les cités, les foyers, frapper la bourgeoisie, l’État et tous ses gestionnaires, les communes, revendiquer nos actions, organiser le sabotage de l’économie ( vol, squatts, auto-réduction...)

- Réfléchir et se battre a partir de nos propres forces, pour arrêter le massacre des jeunes, répliquer à la terreur des flics, coup par coup et à chaque meurtre suivant notre degré d’organisation.

- Occuper des lieux sur les quartiers.

- Lutter contre l’expansion de la poudre, qui détruit toutes les tentatives de regroupement en introduisant un rapport de dépendance physique et économique qui ne fait que reproduire l’ordre social existant.

- Se lier avec d’autres réalités, d’autres endroits où les gens luttent pour changer radicalement la vie et faire payer cher cette vie sans joie qu’ils ont organisé pour nous.

VIVE LA VIE
MORT A L’ÉTAT
 :: 13 Inhaltliche Ergänzungen : > Ergänze diesen Artikel (.onion )
  1994....
26.02.2017 11:57  
"Le choix entre l'usine et l'économie de survie"...C'était déjà FAUX en 1994, c'est 20 fois plus faux aujourd'hui !!!


AutorIn: Historien
  .
26.02.2017 18:19  
le passage en question :


Les flics tirent, parce que notre comportement, notre manière de vivre, de sortir, de refuser l’ennui, dérange le couvre-feu instauré dans les quartiers ; parce qu’il n’y a pas 56 solutions pour échapper aux 40 heures par semaine, soumis aux lois du marché du travail, à l’esclavage qui est la situation que l’on nous réserve dans cette société.
Ceux qui n’ont pas compris que le vol et la délinquance sont l’unique manière de survivre ici pour la jeunesse, ou plutôt l’unique choix, à part l’usine, ceux-là forment déjà autour de nous la nouvelle police ; celle qui crie " non a la provocation " quand les flics rentrent dans la manif pour y retirer la seule banderole qui les incriminait (cf manif de Montrouge). Provoquer ou ne pas provoquer, surtout ne rien faire ou seulement réclamer justice à la justice qui légalise les crime, à celle qui distribue la peine de mort d’ennui, allongeant des dizaines de mois de taule aux déviants que nous sommes.


AutorIn: .
  6,5 millions de chômeurs...
26.02.2017 23:25  
Avec un chômage réel de 6,5 millions et 9 millions de pauvres, l'organisation économique de la FRANCE produit plus de chômeurs que de fonctionnaires, presqu'autant de chômeurs que d'ouvriers...
Les programmes politiques les plus "socialistes" (Mélenchon par exemple) ne prévoient que de "créer" 3 millions d'emplois...
PUNKITUDE - NO FUTURE

Cela veut dire que la survie de leur population dépend en grande partie de la CHARITE (restau du cœur, secours populaire,...) et de l'économie de survie que ces ordures de journalistes appellent ECONOMIE PARALELLE PARALELLE à quoi???


AutorIn: A.T
  Un tract nous parvient miraculeusement des années 80
27.02.2017 00:09  
Un tract nous parvient miraculeusement des années 80 juste maintenant

On ne peut pas s’empêcher d’y voir un lien avec l’appel « Marche pour la justice et la dignité » qui indispose tellement les racistes avoués ou déguisés. Le but est de démontrer que c’est la même chose et que seule une élite radicale peut avoir son mot à dire sur le sort des racisé-e-s pour éviter toute forme de récupération.

Sauf que maintenant c’est EXACTEMENT le contraire. La Marche pour l’égalité de 1983 avait été récupérée par l’Etat, avec la création de SOS Racisme, organisation pilotée par le Parti socialiste et l’Union des étudiants juifs de France pour empêcher justement l’émergence d’une lutte autonome authentiquement antiraciste, où les premiers concernés auraient leur mot à dire.

Histoire secrète de SOS-Racisme
 https://nantes.indymedia.org/articles/5011

« QUEL INTERET Y A T’IL EU A LA MARCHE POUR L’EGALITE ? »

Précisément, la Marche d’aujourd’hui est EXACTEMENT le contraire de celle de 1983, et il aurait été honnête de le préciser, au lieu de laisser entendre que TOUTES les marches seraient à mettre dans le même sac.

Elle est contre l’Etat, on n’y voit aucun de ses représentants officiels ou officieux, pas de Caroline Fourest, de Philippe Val, d’Ornella Guyet, d’Yves Coleman ou de Malek Bouthi. Et on n’y voit pas non plus les « anti-racialisateurs » qui avaient déjà dénoncé la Marche de la Dignité de 2015.

 https://nantes.indymedia.org/articles/32303

 https://nantes.indymedia.org/articles/32309

 https://nantes.indymedia.org/articles/32351

 https://nantes.indymedia.org/articles/32272

Il n’y a donc aucune récupération, et c’est ce qu’on attendait que nous disent les archivistes qui n’ont pas pu manquer de voir ces différences.

Mort à l'Etat, mort au racisme, mort au négationnisme !


AutorIn: Miracle !
  You won't Gettaway with this!
27.02.2017 00:11  
À Paris, Toulouse, Marseille, ou ailleurs, les autoritaires on n'en veut pas !

Suite à un énième écho ( qui fait suite à celui-ci, et la liste est probablement longue) d'attitudes autoritaires et violentes envers des camarades de la part d'individus qui essaient de naviguer en milieu anti-autoritaire, utilisant menaces et cassages de gueules dès qu'ils sont à court d'arguments politiques et n'obtiennent pas le consensus de leurs interlocuteurs, nous sommes plusieurs à avoir eu envie d'exprimer notre raz-le-bol face à des personnes dont le seul but et la seule raison d'exister dans le milieu c'est de s'imposer à coup d'attitudes virilistes, d'exister en pourrissant le milieu, en empêchant des débats nécessaires, en sermonant leurs camarades, lançant des injonctions à choisir un camps dans leur guerre virtuelle contre des chimères, quitte à s'associer à des gens qui portent des idées qu'ils n'ont jamais tolérées.

On s'étonne de voir ces nervis ne diriger leur violence que sur des camarades, alors que la liste de ceux qui auraient une bonne raison de se prendre un coup de tête dans ce monde de merde est longue ... à commencer par des juges, des procureurs, puisque nos gros bras sont candidats au prix du Plus-radical-que-moi-face-à-la-justice-tu-meurs ...

Des personnes dans le milieu qui ont eu à faire à la justice ça ne manque pas ... pourtant on n'a jamais vu personne venir imposer à coup de boule des stratégies face à la répression.

Ces gens là l'ont fait ! Tu n'es pas d'accord avec ces professionnels de la défense, tu te prends un coup de boule. Tu ne trouves pas que des tags soient particulièrement négationnistes, tu te fais tabasser devant les locaux d'Actup. Tu oses émettre un avis différent lors d'une assemblée, tu te fais insulter en public ... le mieux étant que ces choses se déroulent en public, et que ces nervis continuent de pouvoir naviguer tranquillement dans le milieu, menaçant et tabassant ceux qui se trouvent sur leur chemin, se faisant publier sur les divers mutus, qui envoient ainsi des camarades igorants de la situation se faire taper dessus s'ils ont l'aplomb de dire qu'ils ne sont pas d'accord avec ces "docteurs en radicalité".

Est-ce qu'on va les laisser intimider, menacer et taper d'autres camarades dans chaque endroit où ils viennent faire leur propagande ? Qu'est-ce qui attend les camarades marseillais qui ont la malchance d'accueilllir ces autoritaires dans quelques jours ?

Et surtout, comment des personnes avec de telles attitudes autoritaires peuvent encore être reçues dans des lieux militants, dans des endroits où l'on débat pour faire avancer les idées, et où le concept de la violence utilisée contre des camarades pour imposer ses idées (en somme la loi du plus fort) n'est pas le bienvenue ?

Il y a suffisament de violence et de répression de la part de l'état et ses sbires, on n'a pas besoin de ce genre de comportements dignes de mafiosos qui pensent pouvoir terroriser le milieu en s'imposant par une force viriliste qu'on voudrait bien voir loin, très loin, de nous, de nos luttes et de nos lieux militants.

You won't get away with this!

Vous ne vous en tirerez pas comme ça !

 https://nantes.indymedia.org/articles/36030


AutorIn: You won't get away with this!
  pas dupes des manoeuvres
27.02.2017 03:32  
les tenant-e-s (et tenancier-e-s) de la "lutte des races" déteste la lutte de classes


AutorIn: '
  Même pas peur !
28.02.2017 00:05  
[Ce communiqué n'a volontairement pas été envoyé à Marseille Infos Autonomes. En effet, les mots nous manquent pour exprimer notre dégoût face à la non-prise de position pacifiante et anti violence concernant la soirée du 28 octobre à 1000 babords et plus généralement, sur la question des antiracialisateurs. Ne « pas prendre position » dans un débat est en soi une prise de position ; participer à la diffusion d'idées racistes et prétendre construire ainsi « le débat » relève d'une hypocrisie particulièrement prononcée. La peur du conflit dans nos milieux et dans ce silence généralisé nous étouffe. La guerre n'est pas prête de se finir, soyons meilleur à être en conflit. ]

Il y a quelques temps, un autre texte nauséabond de nos comiques préférés, les « antiracialisateurs », est sorti en format bouquin sous le titre « La race comme si vous y étiez ! », signé les amis de Juliette et du Printemps, avec une jolie page internet intitulé « colorblind is beautiful » (on se souvient de leur première blague, déjà, via le titre de leur site « racialisateur go home »).

Très serviables, les potes de Juliette nous y fournissent une liste des lieux où se les procurer ; ça nous démangeait trop, quelques chose à mi-chemin entre la tendance clepto et une forte envie de bégère à la lecture passée de leurs autres textes nous a poussé à en rafler toutes les copies dispo sur marseille, rentrant chez nous le sac-à-dos bien rempli.

Les textes de Juliette et ses potes nous font rire ; pas juste à cause de leur stupidité, mais parce qu'à travers le bourbier raciste que sont leurs textes geignards et misérables, c'est une peur qui dépasse leur contrôle que l'on peut lire. Elle les fait trembler et balbutier des pensées désarticulées qui les ridiculisent. Ils ont peur de leur ombre en pensant voir la notre dans des ruelles étroites, ils ont peur du sourire kabyle, ils ont peur des fantômes d'un passé qu'ils voudraient enterrer et oublier bien trop vite. L'odeur âcre de cette peur nous est parvenu et on s'en pourlèche.

Avis à Juliette, non-fides, la discordia et toute leur clique de petits blancs geignards : vous avez raison d'avoir peur.

À trop vouloir jouer les malins, vous vous êtes crée de mauvais ennemi-e-s, celleux qui n'oublient pas, et qui en ont franchement rien à foutre d'ouvrir un dialogue avec vous. À votre prochaine visite, on cassera vos gueules en plus des vitrines.

Fascistes, autoritaires, censeurs... On se fiche pas mal des noms que vous nous donnerez suite à ce communiqué. Vos notions démocratiques de droit à l'expression libre nous font grimacer de dégoût : vous pouvez bien l'avoir et nous n'allons pas jouer un quelconque rôle de police de la censure. En revanche, en réponse à l'expression libre de votre parole, attendez-vous à l'expression libre de notre violence. Vos attaques verbales rencontreront à présent nos attaques physiques. Œil pour œil, dent pour dent.

Khamsa fi 3aynkoum

Nous reproduisons ci-dessous la liste des lieux diffusant ce bouquin et vous encourageons tou-te-s à les voler pour en faire ce que vous voulez (on vous fourni quelques exemples sous forme d'images) :

Lille :
- Centre culturel libertaire - 4 rue Colmar
-L'insoumise - 10 rue d'Arras

Montpellier :
- Centre ascaso-durruti - 6 rue Henri René
- Scrupules - 26 rue du faubourg Figuerolles

Nantes :
- Vent d'Ouest - 5 place du bon pasteur

Paris :
- Galerie de la Sorbonne - 52 rue des écoles
- Publico - 145 rue Amelot
- La Discordia - 45 rue du Pré Saint-Gervais
- Le Mont en l'air - 71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare

St Jean-du-Gard :
- Bibliothèque- Infokiosque - 152, Grand'rue

Strasbourg :
- Libraire Kleber - 1 rue des Francs-Bourgeois
- Kiosque Molodoï - 19 rue du ban de la Roche


AutorIn: les ennemi-e-s de juliette
  Les fachos-racistes n'iront pas à la manif
28.02.2017 00:53  
Tant mieux ! On n'a pas besoin d'eux !


AutorIn: anti-con
  .
28.02.2017 00:58  
dépassement des identités - nik les identitaires de l'extrême gauche à l'extrême droite


AutorIn: .
  Qui se ressemble s'assemble
28.02.2017 20:31  
 http://www.fdesouche.com/719957-houria-bouteldja-ou-le-racisme-pour-les-nuls

 http://www.liguedefensejuive.com/houria-bouteldja-ou-le-racisme-pour-les-nuls-2016-04-09.html

 http://www.egaliteetreconciliation.fr/Houria-Bouteldja-ou-le-racisme-pour-les-nuls-38780.html

 http://www.marianne.net/indigenes-republique-thomas-guenole-demontre-racisme-misogynie-homophobie-houria-bouteldja-100241272

 http://ripostelaique.com/le-leche-babouches-guenole-decouvre-enfin-le-racisme-de-lislamiste-bouteldja.html

 http://www.marianne.net/houria-bouteldja-racisme-les-nuls-100241973.html

 http://ripostelaique.com/rokhaya-diallo-reproche-aux-francais-de-ne-pas-voir-quelle-est-blanche.html

 http://ripostelaique.com/Mademoiselle-Rokhaya-Diallo-reve-d.html

 http://ripostelaique.com/la-musulmane-rokhaya-diallo-ne-peut-se-desolidariser-des-terroristes-musulmans.html

 http://www.marianne.net/Charlie-Hebdo-des-combattants-de-la-laicite-cible-privilegiee-des-islamo-gauchistes_a243709.html

 http://www.egaliteetreconciliation.fr/Lettre-ouverte-a-Houria-Bouteldja-2041.html

 http://www.egaliteetreconciliation.fr/Thomas-Guenole-a-Houria-Bouteldja-Vous-etes-raciste-misogyne-et-homophobe-38439.html

 http://www.egaliteetreconciliation.fr/Houria-Bouteldja-la-sous-chienne-de-garde-du-choc-des-civilisations-5228.html

 http://www.egaliteetreconciliation.fr/Houria-Bouteldja-demon-antisemite-14862.html

 http://www.fdesouche.com/710941-guenole-bouteldja-vous-etes-raciste-misogyne-et-homophobe

 http://www.liguedefensejuive.com/video-thomas-guenole-devoile-le-visage-raciste-de-la-pro-hamas-houria-bouteldja-2016-03-19.html

 http://www.causeur.fr/bouteldja-indigenes-republique-rosemarie-tel-aviv-38644.html

 http://www.sos-francophobie.fr/qui-est-houria-bouteldja---.html

 http://www.atlantico.fr/decryptage/droite-radicale-houria-bouteldja-pir-que-marine-pen-hugues-serraf-2693155.html

 http://ripostelaique.com/pour-houria-bouteldja-le-racisme-cest-lamour-revolutionnaire.html

 http://www.liberation.fr/debats/2016/05/24/la-derive-identitaire-de-houria-bouteldja_1454884

 http://confusionnisme.info/tag/houria-bouteldja/

 http://www.mondialisme.org/spip.php?article2263

 http://mondialisme.org/spip.php?article1822

 http://confusionnisme.info/2015/03/15/houria-bouteldja-heritiere-dedouard-drumont/


AutorIn: Pas de fachos sur Indymedia !
  Les antiracistes et antiracialistes sont uni-e-s
01.03.2017 01:01  
le racialisme est un racisme comme les autres (ne le dites pas au troll qui tente de détourner et de falsifier, il ne saisit pas ...


AutorIn: .
  Les antiracistes et les anti-islamophobes sont uni-e-s
15.03.2017 00:04  
Ne dites pas à la débile que racialist est synonyme de racist en anglais, elle a un cerveau très limité…


AutorIn: anti-débile
  .
16.03.2017 11:34  
des images


AutorIn: .
GNU Free Documentation License 1.2 Sämtlicher Inhalt auf Indymedia Deutschschweiz ist verfügbar unter der Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 Germany.
Für sämtlichen Inhalt der jeweiligen Beiträge unter Indymedia Schweiz und Indymedia Deutschschweiz sind nur die jeweiligen AutorInnen verantwortlich!
Indymedia Schweiz läuft mit MIR 1.1
Use GNU!