sabotage contre le champ OGM à Pully
  Theme(s) Écologie -  
  24-07-2010 15:20
Auteur : les voisinEs de Pully
 
 
  Le pr­ogramme national de recherche PNR59 a une nouvelle fois subi les conséquences du « sabotage par des militantEs écologistes, des anti-OGM radicaux » ou encore « par des opposantEs militantEs anti-OGM» contre le terrain de recherche situé à Pully.  
     
  Communiqué

Le pr­ogramme national de recherche PNR59[1] a une nouvelle fois subi les conséquences du « sabotage par des militantEs écologistes, des anti-OGM radicaux » ou encore « par des opposantEs militantEs anti-OGM»[2] contre le terrain de recherche situé à Pully. Par cette attaque à l’herbicide contre les essais en plein champ, nous avons voulu montrer notre volonté de n’accepter aucune recherche concernant les PGM (plantes génétiquement modifiées) que ce soit en laboratoire ou en milieu ouvert. Les résultats de ces recherches, qu’elles soient menées par des privés ou par l’état, ne nous intéressent pas. Essentiellement, elles finiront par servir à enrichir des multinationales aux dépens des agriculteurs-rices locaux, alors que des voies radicalement opposées sont nécessaires pour faire face aux problèmes agricoles actuels. C’est pourquoi nous n’accepterons jamais les OGM. On peut nous accuser d’être ferméEs au dialogue, cependant, cher lecteur-rice, renseignez-vous[3], et vous verrez que depuis déjà de nombreuses années ailleurs sur la planète, le dialogue est un leurre face aux multinationales ou face aux différents gouvernements qui veulent imposer les OGM aux agriculteurs-rices et à la population.
Contrairement à 2008 et 2009, les responsables du PNR59 ont cette année décidé de ne pas communiquer directement[4] l’attaque qui a eu lieu contre ce champ de blé transgénique. Les années précédentes, le lendemain à 15h30 tapante des différentes attaques anti-OGM, un communiqué de presse condamnant ces actes était pourtant publié sur le site internet des chercheurs. Les responsables du PNR59 ont peut-être espéré que l’attaque du 23-24 juin 2010 passerait inaperçue? Le grand public a tout de même été mis au courant par le biais de quelques médias qui citent un « texte anonyme publié sur le Net »[5], une semaine après l’évènement. L’information a circulé et il est clair que cette destruction a ravivé le débat sur la problématique des OGM.
La destruction de ce champ démontre également la possibilité pour n’importe qui d’agir directement contre ce genre de recherche. Ce terrain à Pully est censé être une véritable forteresse au sein d’un quartier résidentiel. Mais malgré les moyens sécuritaires mis en place autour de ce terrain de recherche (Protectas présent 24h/24h, double grillage, caméras de surveillance, présence de civil dans les rues adjacentes, etc.), l’attaque a pu avoir lieu avec peu de moyens, une destruction importante des cultures a été réalisée et aucune arrestation n’est à signaler.
Arnold Schori, de l’Agro­scope Changins-Wädenswil, responsable des essais, a beau pester contre cet acte de destruction, la lutte contre les OGM continue, et sous diverses formes. La population est de plus en plus consciente que les OGM ne sont qu’une nuisance. Ainsi le PNR59 peut cesser ses essais pour répondre à ses questions telles que « La culture de plantes génétiquement modifiées se justifie-t-elle pour les paysans suisses? », « L’agriculture fondée sur la technique génétique et l’agriculture durable peuvent-elles coexister en Suisse? », car nous connaissons déjà les réponses, celles-ci sont toutes négatives. Les 2,2 millions de francs suisses[6] dédiés au module Aspects politiques, sociaux et économiques, démontrent bien un des aspects essentiels du programme national de recherche : évaluer la capacité de la population suisse, y compris les écoliers-ères, à accepter l’introduction des OGM dans les cultures agricoles. Nous espérons avoir contribué à accroître ses capacités de refus.




[1]  http://www.nfp59.ch/
[2]  http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/31259440 et  http://letemps.ch/Page/Uuid/5359ec36-893e-11df-af12-1334fccb1280/Un_chercheur_poursuivi_par_des_militants_anti-OGM
[3]  http://rebellyon.info/-Biotek-OGM-.html,  http://www.infogm.org/lesogmendebat/sommaire.html par exemple
[4] Ils ont fini par condamner l’attaque le 7 juillet ( http://www.nfp59.ch/).
[5] Il s’agit du communiqué paru sur Indymedia  http://ch.indymedia.org/frmix/2010/06/76552.shtml
[6]  http://www.nfp59.ch/f_portrait_details.cfm
 
     
   
  > Ajouter un commentaire  
 
> Version originale: (français) | deutsch | italiano
 
> Ajouter une traduction à cet article
> Télécharger l'article au format .PDF
> Envoyer cet article par e-mail
 
Prends l'information en mains
>> Archives newswire <<